Cryptorlocker virus ransomware

Cyber attaques du secteur de l’énergie : l’Allemagne accuse la Russie

La Russie serait à l’origine d’une campagne d’infiltration informatique qui a pour cible le domaine de l’énergie allemande. Cette accusation émane de Hans-Georg Massen, directeur de l’Office fédéral allemagne de protection de la Constitution (BfV).

Accusation portée par l’Allemagne

L’autorité allemande en charge de la sécurité informatique allemande, il y a une dizaine de jours, informait avoir été l’objet d’une importante cyber attaque concernant le secteur de l’énergie. Des préparatifs pour une éventuelle attaque auraient été détectés, écrivait le BSI (Office fédéral pour la sécurité informatique). Tout en reconnaissant, cependant, l’inexistence, à ce jour, d’un accès concluant aux réseaux de contrôle et de production.

Interrogé à ce sujet par Reuters, Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, déclare ne pas savoir de quoi parle M. Massen.
Le BSI et le directeur du BfV n’ont donné aucun détail relatif à l’identité ou au nombre des entreprises visées par cette attaque.
Durant l’été 2017, le BSI avait déjà émis une alerte sur une attaque visant l’énergie.

Menace bien réelle

Des pirates qui perturbent la bonne marche des réseaux de distribution d’énergie, cela constitue un fait bien réel. En effet, l’hiver passé et à deux reprises, des pirates, selon toute vraisemblance commandités par le Kremlin, se sont attaqués au réseau électrique ukrainien, réussissant même à stopper en partie son fonctionnement.

En France, les autorités sont très réservées sur le sujet mais cette menace est tout de même prise au sérieux. Le côté production, notamment les centrales nucléaires, ne présente guère d’inquiétudes quant à la sécurité informatique. Par contre, le secteur de la distribution n’en est pas exempt. Il constitue un domaine très vulnérable et les dommages engendrés par une cyber attaque réussie pourraient être dramatiques. Guillaume Poupard, directeur de l’ANSSI (agence nationale de sécurité des systèmes d’information) a qualifié ce secteur ciblé de très sensible, lors d’une interview accordée au journal Le Monde à l’automne dernier.

Quelques semaines plus tôt, l’entreprise spécialisée Symantec avait décelé la réapparition des cyber attaques. Au mois d’avril dernier, une autre entreprise de ce secteur, Kaspersky, a annoncé avoir repéré des serveurs jouant le rôle de base arrière à un groupe très intéressé par le domaine de l’énergie dans divers pays occidentaux. Ce groupe (nommé « Dragonfly » ou « Energetic Bear ») est, d’après le gouvernement américain, dirigé par le Kremlin

johan Chauvet

Tombé dans l'informatique au temps de l'Atari VCS 2600, je n'en suis plus jamais ressorti ! Entre mes passions de Geek et un peu de SEO, je tente ma chance dans l'information clairsemé de tambouilles nouvelles technologies et autre

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.