senior-prise-de-tete-ordinateur-(c)pathdoc-fotolia.com

Quand les espions chinois infiltrent les services de renseignements des USA

Infiltrer les professionnels de l’infiltration : c’est l’épisode du scénario d’espionnage qu’ont offert les espions des deux plus grandes économies du monde, la Chine et les USA. En intelligence avec un agent de la CIA, Pékin aurait ainsi infiltré le département d’État US.

À l’origine de cette situation, des tensions et un climat interne délétère

La fragilité du renseignement américain s’est révélée à la suite de l’élection de Donald Trump en 2016. Les rapports entre le nouveau locataire de la Maison-Blanche et le département d‘État n’étaient guère cordiaux. Profitant de la situation, et exacerbée par la montée des tensions avec les USA en Mer de Chine du Sud, Pékin aurait donc frappé un grand coup.

Une ingénieure nucléaire américaine soupçonnée d’intelligence avec la Chine

Collaboratrice technique du département d’État américain, Candace Clair. avait accès à des informations confidentielles et secrets d’État. Profitant de ce statut, cette dernière aurait, dit-on, aidé pendant 5 ans la Chine à espionner industriellement les USA, en lui communiquant certaines de ses informations. Après l’affaire de l’espionnage russe dans la présidentielle de 1996, un autre dossier scabreux voit le jour.

L’arrestation d’un agent de la CIA soupçonné d’avoir aidé un réseau d’espions chinois

En poste depuis 1999, Candace Clair. , âgée de 60 ans, a été arrêtée dès sa descente de l’avion. De retour aux USA, l’ex agent de la CIA, accusée de collaboration avec les services de renseignements chinois a été interpellée à son atterrissage. Cet épisode témoigne certes de l’ingéniosité, mais confirme également la vulnérabilité et surtout les failles du renseignement américain.

L’étendue de la «collaboration» avec Pékin selon les Américains

L’on suppose en effet que l’ex agent de la CIA aurait aidé les espions chinois à infiltrer les USA en divulguant certaines informations. Les USA ne donnent pas pour autant la nature de ces informations. Ce qui lui est formellement reproché, c’est d’avoir dissimulé au FBI les liens qu’elle entretenait avec les renseignements chinois. Théoriquement, elle risque 25 années de prison.

L’escalade des tensions : n’est-il pas grand temps d’enterrer la hache de guerre ?

Les relations entre Chine et USA semblent se dégrader au fil des jours. Cette affaire d’espionnage n’a véritablement pas eut de bruits aux USA. A contrario, une autre affaire qui fait grand bruit est la guerre commerciale qui se joue actuellement. Au vue de cette dégradation progressive des relations sino-américaines, n’est-il pas temps d’entre la hache de guerre ?

johan Chauvet

Tombé dans l'informatique au temps de l'Atari VCS 2600, je n'en suis plus jamais ressorti ! Entre mes passions de Geek et un peu de SEO, je tente ma chance dans l'information clairsemé de tambouilles nouvelles technologies et autre

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.