arnaque et fraude aux numéros surtaxés !

Numéros surtaxés, fraude : la nouvelle combine des arnaqueurs pour viser les ados

Derrière les numéros surtaxés, se cachent parfois de la fraude et des escroqueries. Les adolescents, cible fragile, en font particulièrement les frais. Les enquêteurs tentent de contrer ce fléau qui prend de l’ampleur.

Fraude à grande échelle

Peu apparente mais dramatiquement efficace, cette fraude aux numéros surtaxés fait des milliers de victimes. Tout en générant des millions de profits.
Point de départ : un simple appel téléphonique !
Les escrocs développent diverses techniques pour attirer des proies dans leurs filets : promesse d’un cadeau ou d’une livraison urgente.
Pour que la note soit plus salée, la personne est incitée à renouveler ses appels ou à rester en ligne le plus longtemps possible.

Arnaque des ados : 11 milliards d’euros en UE

Nul ado n’est à l’abri. Ils sont appâtés sur les réseaux sociaux via un faux compte de leur célébrité préférée, qui leur propose de leur offrir un ordinateur ouydes places pour un parc d’attraction.
Grâce au micro paiement (offert par les éditeurs de numéros surtaxés), les ados sont des proies faciles auxquels on peut extorquer plusieurs centaines d’euros en une seule journée sans nécessiter l’autorisation d’un adulte.

Autre type d’arnaque : jeu concours, gagnant à 100 %, proposé par un arnaqueur. Pour obtenir l’envoi de son prix, l’ado doit appeler un serveur vocal qui lui donnera des codes. L’ado tombe facilement dans le panneau et commence alors à appeler. Il se rend alors compte qu’il doit appeler ce numéro entre 5 et 10 fois pour l’obtention d’un seul code alors qu’il doit en obtenir une demi-douzaine au total. C’est, au final, pas moins de trente ou cinquante appels qu’il devra effectuer.
L’arnaqueur a besoin de ces séries alphanumériques pour rentrer en possession du montant de son larcin. La sorte de numéros surtaxés qu’il communique à ses victimes est une solution de micro paiement légale, à l’origine, mais détournée à son profit.

L’escroquerie aux numéros surtaxés est tellement fructueuse que des professionnels de l’arnaque s’y sont mis en créant leur société de numéros surtaxés pour ensuite les vendre à d’autres escrocs. Ces derniers monteront de fausses pages sur les réseaux sociaux et inciteront leurs victimes à appeler.

Entre ça et les hackeurs, le monde que nous connaissons est en pleine ébullition … (pour le bien ou le pire .. ?)

Parade policière

Lutter contre ce fléau s’avère difficile. D’autant plus que les opérateurs frauduleux sont, généralement, basés à l’étranger.
Notons que les numéros surtaxés ne sont pas tous illégaux. En effet, certains correspondent à de réels services.
D’ici la fin de l’année, le ministère de l’Intérieur va mettre en place un dispositif de plainte en ligne. Auparavant dispersées sur tout le pays, ces plaintes se traitent par un service de police spécial.
Première étape pour contrer ce type de cybercriminalité, qui, malheureusement, risque de perdurer.

johan Chauvet

Tombé dans l'informatique au temps de l'Atari VCS 2600, je n'en suis plus jamais ressorti ! Entre mes passions de Geek et un peu de SEO, je tente ma chance dans l'information clairsemé de tambouilles nouvelles technologies et autre

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.