L'informatique et les seniors, pourquoi ça n'accroche pas ?

Les personnes âgées nées au début du siècle ont connu bien des changements dans leur vie. Outre les guerres mondiales, les anciens ont vu leur quotidien transformé avec de nouvelles technologies telles que l’automobile, la télévision et l’électroménager.

L’ancienne génération est victime de la fracture numérique et si certains se lancent dans l’aventure, il reste encore de nombreuses personnes âgées réfractaires à l’informatique.

Les réticences des seniors face à l’informatique

De nombreuses raisons font que les seniors boudent l’informatique.
A commencer par le langage informatique qui est déjà relativement complexe pour la nouvelle génération, car les consignes sont bien souvent en anglais et souvent incompréhensibles, alors imaginez comment ce langage paraît bizarre aux anciens.
De plus, les notices d’emploi s’adressent à des personnes qui maîtrisent déjà l’informatique alors comment atteindre celles-ci si on ne maîtrise pas l’outil ?
L’utilisation de l’ordinateur doit être définie pour que le senior ressente son utilité. Est-ce pour jouer, pour partager des photos, communiquer avec la famille éloignée ou accéder à des connaissances ?

Quelle est l’utilité d’un ordinateur pour un senior ?

Aujourd’hui, bien des actions se passent sur le net et si vous n’êtes pas équipé en ordinateur, il est difficile de régler certains problèmes. senior prise de tête avec ordinateurA commencer par les services après-vente qui maintiennent difficilement des lignes téléphoniques. La machine a pris le pas sur l’humain mais pour les anciens, un contact vocal est plus agréable. Les nouvelles générations ont besoin d’être mobiles si elles veulent conserver leur emploi ou aller où il y a du travail. La communication peut s’effectuer par téléphone mais lorsque la famille est à l’étranger, la voir en vidéo fait chaud au cœur. Se mettre à l’informatique peut être un moyen pour rompre avec l’isolement même si les achats avec une carte bancaire ne sont pas de monnaies courantes car la méfiance persiste.

Quelles solutions pour amadouer les seniors ?

Des seniors n’hésitent pas à suivre des ateliers informatiques pour s’initier à l’internet. Car avant de pouvoir surfer, tchater ou jouer, il faut apprivoiser l’ordinateur et comprendre son maniement. Les neurones ne sont plus aussi vivaces qu’à 20 ans et la manipulation est importante pour que les gestes deviennent naturels. Le matériel doit être simplifié et l’écran assez conséquent pour prévenir des vues qui baissent. Des expériences sont menées dans des maisons de retraite avec un projet nommé T-Seniority pour amener les résidents à s’initier, se familiariser et utiliser le net pour des actions simples comme connaître les menus ou la météo mais surtout pour qu’ils puissent communiquer avec leurs proches qui ne trouvent pas toujours le temps de les visiter.