Le Français Qwant entend réclamer sa part du gâteau

A l’heure des scandales sur les fuites de données personnelles des utilisateurs en complicité avec les géants du web, Qwant, « le moteur de recherche (français !) qui respecte votre vie privée », se fait de plus en plus de place parmi les grand. Entre 4 et 6% de part de marché en France, 10 milliards de requête et 3.5 millions de chiffre d’affaire en 2017. Une progression qui ne devrait pas être freinée par la récente affaire mettant en cause Cambridge Analityca. Mais, malgré ce succès retentissant, la société ne compte pas s’arrêter là, comme l’a annoncé son dirigeant Eric Léandri. Qwant entend se développer dans les prochains mois en diversifiant son secteur d’activité. Et ce à force d’innovations dans des domaines où on ne l’attendait pas forcément.

Le développement de Qwant par la diversification

Eric Léandri a profité de l’inauguration de son siège parisien, jeudi 14 juin, pour annoncer la couleur. Et ce en présence de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, accompagné du secrétaire d’Etat au numérique. La société mise sur de nouveaux services. A l’image de ses concurrents Apple ou Google, un service de musique en ligne (Qwant Music). Mais aussi un moteur de recherche à destination des enfants (Qwant Junior). Ou encore un service sportif (Qwant Sport) sont appelés à voir le jour.
Qwant compte également se lancer aux trousses de Google. En créant un service de messagerie de type Gmail, un service de traduction en sept langues à (Google Traduction), ainsi qu’un service de cartographie (Qui va concurrencer frontalement Google maps et sa nouvelle politique tarifaire). Le moteur de recherche (qui est manifestement plus qu’un simple moteur de recherche !) entend même créer un open data au service de tous. Où pourront circuler diverses informations pratiques, pour tous ! La société d’Eric Léandri compte lancer sa propre plateforme de paiement en ligne (Qwant Pay). Enfin, et le plus surprenant sans doute, Qwant va se lancer sur le secteur de la santé (Qwant Santé).

Quid de la protection des données ?

En entrant dans la cour des grands, le moteur de recherche français lancé en 2013 va-t-il céder aux sirènes du profit. Et sacrifier son bel engagement et sa marque de fabrique, la protection des données des internautes ?
L’entreprise se veut rassurante à ce sujet. Le moteur de recherche restera aussi confidentiel, et les nouveaux services seront dans la même veine. Par exemple, la société assure que, dans le cas de Qwant Pay, les transactions se feront sans captation de données ni commission.
johan Chauvet

Tombé dans l'informatique au temps de l'Atari VCS 2600, je n'en suis plus jamais ressorti ! Entre mes passions de Geek et un peu de SEO, je tente ma chance dans l'information clairsemé de tambouilles nouvelles technologies et autre

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.