Vie privée : Apple s’attaque aux boutons « j’aime » de Facebook - Bugzero
logo-facebook-reseaux-sociaux

Vie privée : Apple s’attaque aux boutons « j’aime » de Facebook

Apple souhaite limiter le pistage de ses utilisateurs par les réseaux sociaux.

Un des cadres dirigeants d’Apple a annoncé ce lundi 4 juin la volonté de la firme de réduire le pistage des internautes lors de l’utilisation de leur matériel.

« Nous pensons que vos données privées doivent rester privées » a ainsi précisé Craig Federighi. Le tout lors de la conférence annuelle des développeurs à San José. Il a ensuite détaillé les futures applications visant à limiter le traçage des appareils par des applications de type Facebook par le biais des cookies.

Qu’est ce qu’un cookie?

Un cookie est un petit fichier texte émis par un site internet lors de votre surf. Donc enregistré sur votre ordinateur par votre navigateur internet. Cela permet à celui-ci de garder en mémoire certaines données de navigation et de retrouver facilement certaines informations (comme le contenu d’un panier de site de shopping ou un couple identifiant-mot de passe pour entrer sur la partie privée d’un site web).

A quoi servent les cookies des réseaux sociaux?

Au délà des applications classiques, ils permettent aussi de garder en mémoire les centres d’intérêt de l’utilisateur qui s’est connecté. Facile, ensuite, de lui proposer des publis « sélectionnées » par l’intelligence artificielle du site… Sur Facebook, le bouton « j ‘aime » permet ce traçage. Le site propose ainsi depuis 2014 des sites et publications orientés en fonction des goûts et des habitudes de surf du membre.

En quoi c’est gênant?

Ces cookies, s’ils sont récupérés en masse et traités par des machines, peuvent servir à établir des profils précis. C’est ce qu’il s’est passé par exemple lors de l’élection de Trump en 2016. L’entreprise Cambridge Analytica, grâce aux données récoltées via Facebook, Instagram, Tweeter, etc., et auprès des banques et assurances, a pu cibler précisément les personnes pouvant être sensibles au discours du milliardaire. Et leur a adressé une campagne de publicité ciblée. Les informations compilées ont également permis de construire des pronostics précis quant aux résultats de l’élection. Une large manipulation de masse, en somme, et bien loin de nos préoccupations quotidiennes !

Que vient faire Apple dans tout ça?

Le géant américain s’est déjà positionné à plusieurs reprises comme défenseur des libertés individuelles et des données personnelles. Il récidive actuellement en annonçant que son navigateur Safari va bloquer l’enregistrement des cookies provenant de l’utilisation du bouton « j’aime » de Facebook. Un petit pas pour l’humanité, puisque seulement 14% des utilisateurs du WEB utilisent Safari, mais qui pourra prendre de l’ampleur si le public adhère à cette idée.
Cette action reste cependant modérée au vu de l’immensité du champ de données récupérées chaque jour à chaque surf.

Et vous, pensez vous être pistés sur internet? On attend vos commentaires !

johan Chauvet

Tombé dans l'informatique au temps de l'Atari VCS 2600, je n'en suis plus jamais ressorti ! Entre mes passions de Geek et un peu de SEO, je tente ma chance dans l'information clairsemé de tambouilles nouvelles technologies et autre

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.