Elon_Musk's_Tesla_Roadster

Sabotage et piratage au sein du groupe Tesla, d’Elon Musk

Ce mercredi 20 juin, Tesla a déposé une plainte à l’encontre de l’un de ses anciens employés. Ce dernier est accusé d’avoir piraté le système de l’entreprise. Et d’avoir transféré certaines données à une tierce personne non identifiée. Cette plainte pourrait être mise en relation avec la récente déclaration d’Elon Musk, le PDG de Tesla, qui évoquait « un sabotage » d’un ancien collaborateur.

Dimanche dernier, Elon Musk a envoyé un message à tous ses collaborateurs signalant un possible sabotage des données de l’entreprise. L’accusé Martin Tripp aurait envoyé des données importantes de Tesla à une personne qui n’a pas encore été identifiée. Pour cela, il se serait servi d’un logiciel permettant le transfert de plusieurs GO de données. Il aurait utilisé des ordinateurs d’autres employés pour brouiller les pistes. Ce logiciel serait parvenu à saboter les codes internes des systèmes de l’entreprise.

Le PDG de Tesla soupçonne l’un de ses employés de sabotage dans son usine

Il aurait également fait plusieurs fausses déclarations dans la presse, et affirmer que des cellules de batteries endommagées avaient été utilisées dans les nouveaux modèles 3. Le PDG ajoute que l’employé en question voulait une promotion qui lui a été refusée et que tout cela pourrait s’accorder avec une vengeance.

Voici une partie du mail en question : « J’ai été consterné d’apprendre cette fin de semaine qu’un employé de Tesla avait saboté nos opérations de façon importante et dommageable. Il s’agissait notamment de modifier directement le code du système d’exploitation Tesla Manufacturing Operating System sous de faux noms d’utilisateur et d’exporter de grandes quantités de données Tesla hautement sensibles à des tiers inconnus…».

Ce dernier évoque un autre soupçon sans le dire clairement. Des courtiers auraient parié en bourse sur l’effondrement de Tesla. Ils ont perdu des milliards.

Les services de protection interne de l’entreprise sont toujours en train de mener l’enquête pour découvrir si l’ex-employé avait des complices dans l’entreprise ou à l’extérieur et découvrir qui a reçu ces données. Le groupe n’a pas encore fait de déclaration officielle. L’AFP a tenté de contacter le groupe pour qu’il commente les accusations d’Elon Musk. Sans réponse.

Toute cette histoire arrive au mauvais moment pour Tesla qui se bat déjà sur plusieurs fronts à la fois. Le groupe n’est pas à son maximum sur les marchés financiers. SpaceX rencontre des retards . Et les investisseurs exigent beaucoup sur le taux de production de Tesla.

johan Chauvet

Tombé dans l'informatique au temps de l'Atari VCS 2600, je n'en suis plus jamais ressorti ! Entre mes passions de Geek et un peu de SEO, je tente ma chance dans l'information clairsemé de tambouilles nouvelles technologies et autre

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.