station spatiale et ses systèmes embarqués

L’aéronautique à l’ère des systèmes embarqués

Article mis à jour le 27 Juillet 2021

L’informatique embarquée a donc fini par prendre le pas sur les hommes et la mécanique dans le monde de l’aéronautique.

Les systèmes informatiques embarqués, dédiés à l’aéronautique, pullulent dans le ciel, mais aussi au sol ! Ces systèmes, de plus en plus sophistiqués, sont également de plus en plus contrôlés. On les retrouve partout : dans les avions, dans les hélicoptères, mais aussi dans les simulateurs et dans les tours de contrôle.

Leurs rôles sont très divers. Il peut s’agir d’assurer la sécurité en vol, d’aider au pilotage, d’améliorer le confort des passagers, mais aussi de contrôler les équipements et leurs bons fonctionnements ou encore de transmettre des données aux stations au sol.

Pour ce qui est des équipements de sécurité, ils sont pour la plupart triplés. Les logiciels qu’ils font tourner consacrent une part non négligeable de leur temps à contrôler entre eux les mesures qu’ils effectuent sur les équipements qu’ils contrôlent (dérive, assiette, poussée, inclinaison, etc.) Pourquoi triplés ? Parce que cela permet de détecter que l’un d’entre eux est défaillant, et de l’identifier, quand les deux autres continuent d’indiquer les mêmes mesures !

Mais cette activité n’est pas limitée aux seuls temps de vol. Toutes les données collectées en route sont transmises aussi et analysé

L’évolution technologique a complètement révolutionné le secteur de l’aéronautique ces dernières années. Découvrez les nouveautés embarqués de l’informatique dans l’aéronautique !

Article original publié le 19 Juillet 2018

Mise en contexte de l’informatisation de l’aéronautique

Le secteur de la navigation aérienne et des techniques aéronautiques s’est considérablement développé avec l’apparition des systèmes informatisés. Et pour cause, les exigences sans cesse croissances des clients et le souci pour les opérateurs de s’adapter à la concurrence.

Pour assurer le confort et la sécurité des passagers, les promoteurs de ce secteur n’hésitent plus aujourd’hui à investir sur les dernières technologies.

Les contributions récentes de l’informatique dans le secteur aéronautique

L’informatisation de l’aéronautique a permis d’améliorer la richesse et la précision des traitements tout en renforçant la sécurité des systèmes. Elle a également favorisé une flexibilité de développement. En permettant l’augmentation sans cesse de la taille des mémoires et de la puissance des processeurs, l’informatique a progressivement conquis tous les recoins des avions, des moteurs aux systèmes énergétiques, en passant par le cockpit ou encore la cabine passagers.

L’informatique a d’abord donné lieu aux petits systèmes indépendants. Par la suite, les appareils de taille plus importante et reliés entre eux ont vu le jour, suivis des calculateurs centraux encore plus imposants. Aujourd’hui, ces systèmes embarqués sont de plus en plus complexes.

Les domaines-clés embarqués de l’informatisation du secteur aéronautique

L’informatique a véritablement pris possession de l’aéronautique, avec le développement des systèmes embarqués. Il s’agit de systèmes à base de logiciels et de matériels qui interagissent avec l’environnement qu’ils doivent contrôler. Et si les outils de pilotage informatisé sont aujourd’hui domptés, les intérêts de l’informatique en aéronautique portent davantage sur la cybersécurité ou le traitement de données. Il existe de nouvelles voies de communication entre objets maintenant connectés.

Les appareils aériens sont de plus en plus liés aux installations au sol. La Big Data est également à considérer ici. Il est désormais possible d’effectuer des améliorations ou des prédictions, notamment pour la maintenance des appareils aériens.

Quels enjeux pour les années à venir ?

Plusieurs enjeux sont à considérer dans l’informatisation de l’aéronautique pour les années à venir. Au chapitre de la sûreté des systèmes embarqués, un des enjeux est d’améliorer continuellement leur taille et leur complexité. Le renforcement de la couverture et de la productivité en vérification du fonctionnement des logiciels est également un enjeu de taille. Il en va de même pour la sécurité des logiciels, surtout au regard de la menace cyber-terroriste ambiante !

Cliquez pour noter cet article!
[Total: 0 Environ: 0]
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.