logo adidas

Adidas : cible des hackers

Adidas semble traverser une bien mauvaise passe.
Après la sortie de l’équipe allemande dont elle est le fournisseur sportif, dès le premier tour du Mondial, le groupe a annoncé que son site américain de vente en ligne avait probablement fait l’objet d’une attaque-pirate.

“Quelques millions de clients” concernés pour Adidas :

Une fois ses clients avertis, la firme allemande a publiquement dévoilé les faits vendredi dernier. L’information leur aurait d’abord été communiquée en début de semaine, par le(s) responsable(s) du piratage .

“une entité non autorisée a prétendu avoir un accès limité aux données de certains clients”.

Si le nombre exact d’utilisateurs touchés n’a pas encore été révélé, l’agence Bloomberg, porte-parole de la société Adidas, souligne que “quelques millions de clients” sont concernés.

Toutefois, le groupe a tenu à rassurer les usagers, en précisant que les informations détenues par le(s) hacker(s) suite au piratage du site, n’avaient trait qu’aux identités, coordonnées, et mots de passe. Les données de leurs moyens de paiement seraient, en revanche, toujours sécurisées.

Une enquête en cours :

Adidas a également réitéré son engagement “à protéger la vie privée et la sécurité des données personnelles de ses clients”. Une enquête s’ouvre. Et toutes les mesures nécessaires ont été prises pour élucider le mystère de cette faille informatique. La firme a donc affirmé sa volonté de pouvoir rapidement fournir davantage d’informations. Et ce à tous les consommateurs impactés par ce piratage.

Quoi qu’il en soit, il est fort à parier qu’un tel événement ne restera pas sans conséquences. Le site américain pourrait d’ores et déjà voir ses ventes diminuer. Et les clients seront peut-être tentés de changer radicalement leurs habitudes. En se tournant vers la concurrence par exemple ?

L’occasion de réfléchir ? :

Plus largement, chacun pourra s’interroger sur les limites de la sécurité d’internet. Si un pirate est capable de déstabiliser des grands groupes comme Adidas (dont on peut supposer que les services informatiques sont performants…), peut-il encore exister des sites qui ne présentent pas de dangers éventuels pour les utilisateurs ?

A l’ère où les nouvelles technologies font partie intégrante de notre vie, communiquer ses informations personnelles sur le web est devenu un acte banal que la plupart des internautes réalisent presque quotidiennement, en fermant plus ou moins les yeux sur la réalité du piratage.

Ce genre de mésaventure devrait pourtant amener les utilisateurs d’internet à reconsidérer leur confiance. Confiance peut-être trop aveugle accordée aux techniques de cryptage des données. A prendre conscience, aussi, des conséquences potentiellement désastreuses de leurs habitudes de consommation.

Nul n’est à l’abri d’une attaque pirate informatique, encore moins les grandes marques. En effet, c’est ce qui est arrivé au géant de chaussures et accessoires sportifs Adidas. Son site Web a été ciblé par des hackers qui semblent avoir réussi leur coup.

Adidas se fait hacker son site Web américain

Les pirates s’attaquent de plus en plus aux grandes enseignes pour diverses raisons. Gain d’argent, vol de données à des fins de chantage ou parfois juste pour démontrer leur supériorité informatique. Cette fois-ci, c’est la société mondialement connue Adidas qui en fait les frais. Son site Web américain a subi une intrusion qui a mené à l’usurpation de millions de données qui concernent les clients de la firme. Cependant, Adidas affirme lors d’un communiqué que les pirates ne détiennent aucune information liée à des données sensibles telles que les cartes de crédit et autres moyens de paiement de sa clientèle.

Un piratage d’ampleur remet en question le recueil d’informations

Les hackers s’attaquent de plus en plus aux grandes firmes, notamment Adidas, pour s’approprier les données d’utilisateurs. Heureusement, les pirates se sont emparés de millions de fichiers qui ne concernent que les noms, mots de passe et autres informations de contact des clients de la marque. En effet, cette effraction remet en question tout le système de recueil de données auprès des consommateurs, même si cette fois-ci le pire a été évité selon le porte-parole d’Adidas.

Cliquez pour noter cet article!
[Total: 2 Environ: 3]
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.